Tout comme un exploitant de tables d'hôte, un loueur de chambres d'hôtes souhaitant servir des boissons alcoolisées au cours des repas doit impérativement être titulaire d'un permis d'exploitation. Ce document lui est délivré après une formation d'un jour organisé dans un centre départemental agréé par l’État.

Une nouvelle démarche obligatoire pour avoir le droit de vendre de l'alcool

Le permis d'exploitation concernant les propriétaires de tables et de chambres d'hôtes est une démarche obligatoire depuis 2013. Il autorise les titulaires à servir à leurs clients des boissons alcoolisées pour accompagner les repas. Naturellement, si l'exploitant ne sert pas de repas ou ne souhaite pas servir d'alcool, quelles qu'en soient les raisons, il n'est pas obligé de se plier à règle. Cependant, ce dernier cas est plutôt rare dans un pays de grande gastronomie tel que la France, où le vin occupe une place centrale dans les repas.

Un gérant désireux de servir des boissons alcoolisées, qu'il s'agisse d'alcools doux comme le cidre ou de boissons corsées comme le cognac, devra obligatoirement être en mesure de justifier de ce permis d'exploitation, remis au terme d'une formation spécifique.

Une formation de sensibilisation

La formation au permis d'exploitation des chambres et tables d'hôtes, tout comme celle pour les débits de boissons et les restaurants, est dispensée par un centre de formation agréé par le Ministère de l'Intérieur. Seul ce type d'organisme est habilité à organiser ces cours et peut garantir des formations de qualité, en conformité avec la loi.

Ce stage dure sept heures, réparties sur toute une journée. Son programme a été rigoureusement défini par la règlementation en vigueur et reste le même pour tous les stagiaires. Au terme de cette formation, ces derniers auront toutes les compétences requises pour exercer, et ce dans le respect de la loi.

Les stagiaires souhaitant acquérir leur permis d'exploitation pour gérer des chambres ou des tables d'hôtes apprendront en détails les règles à respecter pour toute ouverture d'établissements de cette catégorie. Parmi ces règles, il convient de s'attarder particulièrement sur la questions des licences, indispensables pour la vente de boissons alcoolisées et pour en déterminer le type.

Le stage se poursuit avec un rappel des devoirs liés à la gestion de ce type d'établissement, notamment en ce qui concerne l'hygiène, la sécurité et la protection de la santé publique. Tout manquement à l'une de ces règles primordiales peut entraîner de grandes conséquentes, allant dans les cas les plus sérieux (en l'occurrence si cela porte sur l'hygiène alimentaire ou l'aménagement sécurisé : sorties de secours, présence d'extincteurs...) à une fermeture administrative des lieux.

Arrivé à la fin de la formation, les participants doivent faire évaluer les connaissances obtenues au cours du stage.

En bref, la formation au permis d'exploitation concernant les chambre et les tables d'hôtes est une condition incontournable à l'obtention de cette attestation. Une fois obtenue, celle-ci donne l'autorisation aux exploitants de servir des boissons alcoolisées pour accompagner les repas.



Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.