Les discothèques sont sans conteste les lieux festifs privilégiés des jeunes gens souhaitant fêter l'arrivée du week-end, danser, séduire et passer de bons moments de convivialité entre amis. Cela passe notamment par la consommation de boissons alcoolisées, parfois à dose excessive. A ce titre, une législation stricte et des formations spécifiques ont été mises en place pour faire en sorte que le gérant et le personnel de l'établissement puissent faire face aux éventuels problèmes liés à leur activité nocturne.

Les contraintes liées à la gestion d'une discothèque

La gestion d'une boîte de nuit implique de nombreuses contraintes et responsabilités en matière de sécurité, d'aménagement de l'établissement, de réglementation des consommations, de gestion des stocks et de comptabilité. Un manque de connaissance de ces points pourrait nuire de manière non négligeable au bon déroulement de votre activité, et c'est pourquoi il est nécessaire de se former avec soin.
Gérer une discothèque impose la maîtrise de nombreux paramètres allant des règles en matière de nuisances sonores (y compris dans les zones isolées peu fréquentées et habitées), d'affichage et de vente d'alcool, surtout compte tenu du caractère nocturne de cette activité. Le grand nombre et la complexité de ces règles rendent ce métier autrement plus compliqué que la simple gestion d'un café ou d'une brasserie. Le moindre défaut d'affichage ou de signalétique comme le plus infime oubli d'une règle, que ce soit par méconnaissance sincère des lois ou par négligence, peuvent entraîner des sanctions allant de l'amende à la fermeture administrative.

La formation au permis d'exploitation pour les débits de boissons

Pour avoir le droit d'ouvrir une boîte de nuit, le futur exploitant doit se former comme il se doit sur les questions de sécurité du public comme du personnel et d'hygiène, et s'intéresser parallèlement aux nombreuses problématiques liées aux établissements propices à une grande consommation d'alcool. La licence IV est obligatoire dans ce genre d'établissement, dont l'un des principales sources de revenu réside dans la vente de boissons alcoolisées, y compris les plus fortes. A ce titre, le gérant doit se former au permis d'exploitation auprès d'un centre agréé de son département. Ce titre autorise l'exploitation d'un débit de boissons pour 10 ans à partir de la date de validation du permis, et permet donc de démarrer son activité en toute sérénité. Cette formation de 20 heures s'organise sur deux jours et demi et aborde les points conflictuels (notamment les questions liées au bruit et au voisinage), les modalités légales, la règlementation en matière de protection de la jeunesse et de répression de l'ivresse publique. Le centre de formation départemental se charge directement des démarches administratives visant l'obtention du permis. Une fois l'échéance des 10 ans arrivée, le gérant doit suivre une nouvelle formation bien plus concise, avec un programme courte d'une journée de 7 heures.

Outre le caractère obligatoire de la formation au permis de débit de boisson, elle permet avant de sensibiliser les gérants comme l'ensemble du personnel des discothèques aux nombreux enjeux et problématiques qui peuvent survenir dans ce type de lieu dédié à la fête.



Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.